Les voitures ne sont plus les seules à profiter des grandes avancées technologiques. En ce moment, l’univers de la moto connait aussi un essor fulgurant tant au niveau du design que de la performance. Le Pit Bike se présente comme une nouvelle génération de mini-moto. Les fervents amateurs de sports mécaniques ont même choisi d’en faire une activité sportive à part entière.

Le Pit Bike, kezako ?


Les premiers Pit Bike datent des années 60. En ce temps-là, ils servaient de moyen de déplacement sur les champs de course ainsi que dans les paddocks. Depuis sa création, cet équipement deux-roues s’est vu attribué plusieurs appellations, dont la mini-moto, la mini-bike et le Dirt bike. Certains experts le surnomment « Deurt » et/ou « Durt ».
Le Pit Bike se distingue de par sa taille. Contrairement aux modèles classiques de motocross, il est relativement petit. La selle affiche une hauteur de 80 centimètres seulement contre un poids total de 60 kg environ. Originellement, le Pit Bike était conçu pour permettre aux jeunes enfants de débuter en motocross en toute sécurité. Les modèles pour adultes n’ont vu le jour que très récemment, mais ils se sont démocratisés en peu de temps. Les personnes âgées de 16 à 30 ans sont particulièrement de grands amateurs. Elles constituent le public cible. Niveau moteur, le Pit Bike imite celui des motos courantes. Nous avons affaire à un moteur 4 temps dont la puissance varie d’un modèle à un autre. On trouve des moteurs 50 cc, 88 cc, 110 cc et 140 cc. Le plus puissant atteint 190 cc. Le niveau de pilotage, l’âge et l’expérience se retrouvent parmi les critères à ne surtout pas négliger lorsqu’on choisit la puissance d’un Pit Bike.

Qui sont les principaux fabricants de Pit Bike ?


Grâce à la marque japonaise Honda, les premiers modèles de motocross version miniature voient le jour en 1961. Plus concrètement, il s’agissait de la Z100 et de la Z50M. Tous deux embarquaient un moteur 4 temps de 50 cc. Après un franc succès sur les marchés européen et asiatique, Honda décide de lancer un nouveau modèle, le CRF50, dans le courant des années 80. En fait, l’émergence de nouvelles marques n’a débuté que vers l’an 2000. Plusieurs enseignes, comme Kawasaki, Bastoz Bike, Pitsterpro, Gunshot et YCF, ont su se faire un nom dans le milieu de par la qualité de leurs produits.

Où en trouver ?


Pour l’heure, WKX Racing se révèle être le vrai spécialiste du Pit Bike. Il dispose d’un catalogue enrichi de marques et de modèles de mini-moto. On y propose aussi tout un choix de pièces détachées, d’accessoires et d’équipements d’entretien. Vous pouvez cliquer ici s’il vous faut plus d'infos sur ce site.

Le Pit Bike et les compétitions


Le championnat de France de Pit Bike reste de loin la compétition la plus populaire. La première saison s’est déroulée en 2000 sous l’égide de Cyril Porte, un pilote de motocross de renommée internationale. La Bretagne organise aussi chaque année le Trophée Breizh. Le Challenge Grand Ouest vient également rallonger la piste. De quoi satisfaire tous les fans de Pit Bike.

CONTACT


Vous pouvez nous contacter par mail:

Message envoyé. Merci !

Moto salon

Copyright Moto Salon 2017